Une nouvelle résidence départementale

de 2019 à 2021

Création 2018

Création 2019

La résidence départementale et ses moments forts :

La compagnie Nosferatu va poursuivre un travail inspiré de notre société moderne en mettant en relation la parole de nos contemporains avec l’écriture dramatique et musicale. Le théâtre de tout temps a été un art utile à la cité et aux citoyens et il me semble nécessaire aujourd’hui de trouver un registre d’expression capable de traduire le monde tel qu’il est ou tel qu’il change.

Notre nouveau projet sur le département avec nos partenaires : le département de la Haute Loire, la ville de Brives Charensac, la ville de Brioude, la ville de Vorey et la communauté d’agglomération du Puy en Velay, La DRAC et la Région Auvergne Rhône Alpes.

Un projet sur 3 ans

Le territoire est notre scène.

 

Notre mémoire, notre territoire, notre avenir.

La Haute Loire est notre scène: de la campagne à la ville, des hangars de fermes aux anciennes usines, des boutiques en ville aux bords de Loire. Nous réunissons des raconteurs d’histoires, des visionnaires et des inventeurs d'idées. Nous collaborerons avec des artistes, des publics, des communautés et des compagnies pour créer un théâtre partagé, ancré dans notre département  avec une  portée européenne

Nous essaierons de relier nos 3 partenaires autour d’un projet que nous voulons européen (accueil d’artistes européens) et qui ira découvrir un lieu, une histoire, un bout du territoire et nous accueillerons d’autres équipes artistiques afin de travailler à une proposition participative en 2022.

L’idée sera de proposer au public, à la population et aux plus jeunes de participer à nos découvertes de mémoire et/ou de territoire que nous mettrons en spectacle en fin de la résidence triennale.

 

Ce projet sera pensé pour se dérouler sur 2 saisons  et s’organiser en s’inspirant d’une ville ou d’un territoire : son histoire, ses quartiers, son patrimoine ou sa population. Nous pourrons organiser plusieurs moments artistiques qui aboutiront à une ou plusieurs représentations sous forme de théâtre « jeu de rôle » où le spectateur sera acteur de son parcours.

Avec cette proposition nous aimerions aussi réfléchir à l’intégration de nouvelles techniques de communication telle que l’utilisation de la vidéo, du smartphone ou d’une application afin d’attirer la jeunesse dans cette proposition participative.

 

  

 

Création 2018

Un projet Jeune public

« Là-bas si j'y chante » 

Théâtre chanté à partir de 1 an

Comptines et berceuses, sons, découvertes, voyages, rencontres, rythmes et langages.

Un monde de variations, de couleurs et de mélodies à découvrir.

  

« Une opérette à Ravensbrück » 

de Germaine Tillion

«  Le Verfügbar aux enfers » Editions La Martinière 2015

Après avoir travaillé sur ce texte dans le cadre d’un projet fédérateur en Haute Loire avec 3 écoles de musique, un chœur amateur et l’équipe de la compagnie Nosferatu, j’ai choisi d’adapter ce texte pour 5 comédiens, un conférencier et un musicien. Cette nouvelle création proposera une forme résolument musicale à la manière d’une opérette-revue afin de respecter au plus près la volonté de Germaine Tillion de proposer quelque chose de gai, une opérette qui soit le reflet des conditions de vie misérables du camp et des Verfügbar ( femmes corvéable à merci), avec une musique qui soit aussi gaie que possible. 

Résister en écrivant, chanter à la barbe des geôliers nazis pour défendre leur dignité, c’est le moyen qu’ont trouvé Germaine Tillion et ses camarades pour survivre au camp de Ravensbrück.

Les nazis ont fait disparaître toute trace d'humanité, par cet acte de création, aussi infime soit il, ces femmes ont redonné vie à leur corps et leur âme.

© Xavier Cantat - A plates coutures