MUSIQUE / THÉÂTRE
Soudain dans la tourmente
MAGALI MOUGEL / CLAUDINE VAN BENEDEN
Une petite forme pour une comédienne

Durée du spectacle : 40mn

Agenda

Agenda

Durée du spectacle : 40mn

Cette proposition sera une petite forme qui donnera à Magali Mougel la possibilité de développer le personnage de femme de chambre existant dans le texte de Gilles Granouillet. Cette femme assez discrète et énigmatique n’est pas que femme de chambre, c’est aussi une peshmerga. L’objectif est de créer une parole qui donnera à entendre cet endroit de la prise de décision d’un individu à se lancer dans un combat, une lutte. Ici c’est une femme combattante qui parlera mais cette voix sera aussi celle des femmes et de leurs engagements. 

 

« La guerre est à l’œuvre ici et maintenant dans les textes de Magali Mougel, une guerre d’autant plus implacable qu’elle affecte des personnages qui – jamais – ne sombrent dans l’excès ou la caricature. Bien au contraire : les personnages conservent une grande dignité, celle de leur langue : aucun naturalisme ou aucune moquerie dans leur bouche, mais une langue âpre qui pose et repose les questions essentielles, une langue maniaque et domptée qui ne cesse de s’étonner de voir passer à chaque repas le même menu amer et désenchanté. »

[Eric Pessan, décembre 2012]

Simon Chomel  sera  en charge de la création musicale, il composera un morceau inspiré d’un chant traditionnel oriental qui permettra de faire le lien avec l’origine du personnage.

L'histoire:

Ecer, une femme de 45 ans, alors qu’elle a passé la plus grosse partie de sa vie en France, revient au « pays » pour prendre les armes. Elle décide de rejoindre les combattantes Peshmergas.

Elle raconte du début, le début de son histoire de petite fille, son histoire de jeune fille, et celle des toutes ces femmes de la maison. Elle dit pourquoi une nuit à l’âge de 16 ans elle a quitté son pays, sa famille. Pourquoi depuis cette nuit là, elle s’est forcée à oublier pendant plus de 30 ans d’où elle venait. 

Mais un jour ce passé lui revient en plein visage et quand elle réalise ce que les soldats de Daesh font subir aux femmes, là bas, dans les montagnes de son enfance, elle sait contre qui elle doit partir se battre.

 

Magali Mougel a tissé un texte intime et politique qui porte la voix de toutes ces femmes, celle qui décide de lutter et de se battre au sens propre comme au sens figuré. J’ai choisi de livrer cette parole de manière simple dans une adresse directe au public, le personnage circule au milieu des spectateurs, s’assoit à côté des élèves ou des spectateurs qui deviennent les confidents de cette histoire.

 

Nous proposons cette petite forme dans des lieux non équipés, bibliothèques par exemple ainsi que dans les salles de classes des collèges et lycées, dans une salle des fête, dans le hall d’un théâtre etc.

Distribution :

Jeu : Claudine Van Beneden

Assistant mise en scène : Raphaël Fernandez

Soutiens : Centre Culturel de La Ricamarie et La Buire à L’Horme.